Pourquoi dit-on "faire son deuil ?

désigne, au Xe siècle, la douleur ou l'affliction que l'on éprouve lors de la mort d'un proche.

Il est désormais utilisé dans divers situations. Comme le changement d'une situation, une séparation, un déménagement, un licenciement...

Ici je vais aborder ce sujet suite au décès d'une personne.

C'est un processus qui entraine la personne vivante par traverser différentes phases de ressentis, d'émotions pour passer d'un état d'être à un autre plus serein.
C'est un cheminement intérieur qui peut prendre plus ou moins de temps selon le lien affectif, l'âge de la personne défunt et selon la mort, si c'est un suicide, un accident, une maladie.

il n'y a pas de préparation à la séparation de la personne qu'on aime. Même si la maladie est là depuis longtemps.
C'est un coup dans le cœur, le corps, l'esprit.
Une incompréhension qui peut entrainer des pertes de repère, voir d'identité.

C’est un processus normal considéré comme universel.
Les personnes vivantes suivent un cheminement intérieur du choc de l'annonce jusqu’à réapprendre à vivre en l’absence de l'être cher.

 

Autres actus